Guide sur la thérapie psychadelique à base de champignons

Guide sur la thérapie psychadelique à base de champignons

Attention, pour éviter tout malentendu, nous tenons à préciser que les champignons utilisés par le laboratoire Naturel Mana Lab ne contiennent aucune substances hallucinogènes.Comparer des champignons médicinaux à des champignons hallucinogènes serait comme comparer un chat et un chien ;) .


La thérapie par les champignons hallucinogènes

Avez-vous déjà envisagé de participer à une thérapie impliquant l'utilisation de "champignons hallucinogènes" (aka Magic mushrooms) ?

Nope, ceci n'est pas une blague ! C'est un sujet très sérieux et ne plus en plus de docteurs en Neuroscience et psychiatres se passionnent pour le sujet en croisant les doigts pour que la France éveil sa conscience sur le sujet. 

La psilocybine, l’ingrédient actif des champignons hallucinogènes, est de plus en plus utilisée pour vaincre l’anxiété, réduire l’inflammation ou traiter la dépendance aux drogues.
Dans certains hôpitaux psychiatriques du Colorado, les champignons psychédéliques sont prescrits à des fins thérapeutiques.

Malgré la stigmatisation persistante, des études suggèrent que ce traitement pourrait révolutionner la santé mentale.

Qu'est-ce que la thérapie psychédélique ?

La thérapie psychédélique fusionne l'utilisation de substances psychédéliques avec une thérapie par la parole, offrant des avantages distincts par rapport aux approches conventionnelles. Contrairement aux antidépresseurs, elle cible les causes sous-jacentes des problèmes de santé mentale, produisant des changements comportementaux positifs après seulement une session.

Ces substances agissent sur le récepteur 2A de la sérotonine, induisant des effets hallucinogènes et permet d'atteindre le subconscient, ce qui offre un potentiel de guérison pour divers troubles mentaux.

Elle permet de changer la façon dont les gens pensent et perçoivent leur environnement en accédant à des états de conscience modifiés. 

Par exemple, des personnes sont parvenues à traiter des émotions ou des traumatismes réprimés, des dépréssions "incurables", des addictions ...

Elles ont à la suite de leur traitement adopté des changements comportementaux positifs. De plus, la thérapie conventionnelle peut prendre des semaines voire des mois avant que son effet ne se ressente chez le patient. Avec la thérapie psychédélique, des prises de conscience profondes peuvent apparaître après une seule séance.

 


Quelles en sont les racines ? 

Les psychédéliques, tels que certains champignons hallucinogènes, ont été utilisés dans le cadre de médecines ancestrales par différentes cultures à travers l'histoire. Voici quelques exemples :

  1. Cultures Indigènes d'Amérique Centrale et du Sud : Les peuples indigènes d'Amérique centrale et du Sud utilisaient des champignons psilocybes dans le cadre de rituels spirituels à porté médicinale.

  2. Ayahuasca en Amazonie : L'ayahuasca est une boisson psychédélique préparée à partir de plantes amazoniennes, notamment la liane Banisteriopsis caapi et les feuilles du arbuste Psychotria viridis. Les peuples indigènes en Amazonie, tels que les Shipibos et les Quechuas, utilisent l'ayahuasca dans le cadre de rituels de guérison, majoritairement pour des affection liées au mental.

  3. Peyotl chez les Amérindiens : Le peyotl est un cactus contenant la substance psychoactive mescaline. Il était traditionnellement utilisé par certaines tribus amérindiennes, comme les Huichols au Mexique et les Navajos aux États-Unis, dans des rituels religieux et de guérison.

  4. Iboga en Afrique : L'iboga est une plante utilisée dans certaines cultures africaines, notamment les Bwiti au Gabon. La racine d'iboga contient des alcaloïdes, dont l'ibogaine, qui est connue pour ses propriétés psychédéliques et est étudiée pour son potentiel dans le traitement de la dépendance.

Ces exemples montrent que différentes cultures à travers le monde ont utilisé des psychédéliques dans le cadre de leurs pratiques de guérison depuis des siècles. Les chamans et guérisseurs traditionnels ont souvent intégré ces substances dans leurs modèles de soins pour explorer la conscience, et parfois traiter des conditions physiques ou mentales.

 

Quel est l'impact des champignons sur le cerveau ? 

  1. Interaction avec les Récepteurs de la Sérotonine : La psilocybine, présente dans les champignons magiques, est convertie en psilocine dans le corps. La psilocine a une structure chimique similaire à celle de la sérotonine, un neurotransmetteur impliqué dans la régulation de l'humeur, du sommeil et de l'appétit.

  2. Activation du Récepteur 2A de la Sérotonine (5-HT2A) : Une fois dans le cerveau, la psilocine se lie principalement aux récepteurs 5-HT2A de la sérotonine. Cette interaction provoque une activation anormale de ces récepteurs, modifiant significativement les schémas d'activité cérébrale.

  3. Effets sur les Réseaux de Mode par Défaut (DMN) : Les champignons hallucinogènes influent sur le réseau de mode par défaut du cerveau, qui est actif lorsque l'esprit vagabonde et se perd dans la pensée spontanée. Une régulation anormale du DMN est souvent associée à des troubles mentaux tels que la dépression.

  4. Neuroplasticité et Croissance Cellulaire :
    Tout comme le champignon Lion's Mane, qui lui n'a pas d'effet psychadelique et hallucinogène, la psilocybine peut favoriser la neuroplasticité (le processus par lequel le cerveau forme de nouvelles connexions neuronales.)
    Cela peut aider à réorganiser les schémas de pensée négatifs associés à la dépression.

  5. Réduction de l'Activité du Cortex Préfrontal : Les champignons hallucinogènes réduisent l'activité du cortex préfrontal, la région du cerveau associée à la pensée rationnelle et à la prise de décision. Cette réduction peut permettre au cerveau de sortir des schémas de pensée rigides, offrant une nouvelle perspective.




Pourquoi les considérer comme traitement contre la dépression, l'anxiété et les addictions ?

  • Changement de la Perspective : En perturbant les schémas de pensée habituels, les champignons peuvent aider les personnes à voir leurs problèmes sous un nouvel angle, ce qui peut être particulièrement utile dans le traitement de la dépression.

  • Réduction de l'Anxiété Existentielle : Certains patients atteints de cancer en phase terminale ont signalé des réductions significatives de l'anxiété existentielle après des expériences psychédéliques, ce qui suggère un potentiel pour traiter des conditions liées à la fin de vie.

  • Interruption des Schémas Comportementaux : Dans le cas de l'addiction, les champignons hallucinogènes pourraient interrompre les schémas comportementaux négatifs en offrant des insights profonds et en favorisant une réflexion introspective.

Il est important de noter que la recherche sur l'utilisation thérapeutique des champignons hallucinogènes est encore en cours, et leur efficacité à long terme et leurs risques potentiels doivent être soigneusement étudiés avant d'être largement adoptés comme traitement standard.

 

Comment se déroule une séance de thérapie psychédélique ?

Avant la séance, une préparation est essentielle, évaluant la pertinence de la thérapie pour le patient. Pendant la séance, le patient est assisté dans une atmosphère sécurisée, recevant la substance de manière contrôlée.

La séance est suivie d'un rendez-vous de post-intégration pour discuter de l'expérience et détecter d'éventuels effets indésirables.

Aspects légal :

En ce qui concerne la légalité de cette thérapie, elle varie selon les pays. En France, l'utilisation de substances psychédéliques dans le cadre thérapeutique est encore considérée comme illégale mais de nombreux pays comme les États-Unis et les pays bas ont légalisés cette méthode.

Coût et Futur de la thérapie psychédélique :

Le coût de la thérapie dépend de la substance utilisée, avec des prix variant de 400 à 3 000 dollars par session aux États-Unis.
Bien que l'accès à cette thérapie reste limité, l'intérêt croissant et les études sur son efficacité pourraient conduire à une plus grande popularisation à l'avenir et donc a une réduction des couts de traitement.

 

La thérapie psychédélique émerge comme une médecine prometteuse pour l'avenir, combinant les avantages de la thérapie par la parole avec les propriétés uniques des substances psychédéliques. Bien que son potentiel reste à explorer, elle pourrait jouer un rôle crucial dans l'évolution des soins de santé mentale dans le monde entier... et cela, de maniere 100% naturelle et avec bien moins de risque de de lourds traitements médicamenteux.. 


Bibliographie : 
Michael C. Mithoefer et al. MDMA-assisted psychotherapy for treatment of PTSD: study design and rationale for phase 3 trials based on pooled analysis of six phase 2 randomized controlled trials.

Roland R. Griffiths et al. Psilocybin produces substantial and sustained decreases in depression and anxiety in patients with life-threatening cancer: A randomized double-blind trial.

Carlos A. Zarate Jr. et al. A Randomized Trial of an N-methyl-D-aspartate Antagonist in Treatment-Resistant Major Depression.

Alexander, S. (2023, Octobre 16). A comprehensive guide to Psychedelic-Assisted therapy. Shroomer. https://www.shroomer.com/psychedelic-assisted-therapy-guide/#the-healing-potential-of-psychedelics

Thomas Lestavel, (2023, Mars 12). Pour combattre la dépression, l’espoir des drogues psychédéliques. L’Express. https://www.ghu-paris.fr/sites/default/files/media/downloads/article%20Pour%20combattre%20la%20d%C3%A9pression%2C%20l%27espoir%20des%20drogues%20psych%C3%A9d%C3%A9liques.pdf 

Retour au blog

Pack équilibre

La puissance des champignons et plantes adaptogènes stimulants et apaisants dans des formules concentrées.

Découvrir